A la découverte de la ville de Xi’an


Ancienne capitale de la Chine sous la dynastie du premier Empereur Qin, le centre de la ville de Xi’an est encerclé d’épais remparts. Quelques édifices parmi les immeubles modernes attestent cependant de son passé historique à l’instar de la tour de l’horloge ou de la pagode de l’oie sauvage sans oublier sa fabuleuse armée en terre cuite pour laquelle je consacre un article entier disponible ici.

La Pagode de l’Oie Sauvage

Sous cette appellation se cache une histoire : il était une fois un monastère qui, depuis quelques temps, manquait de viande. Un moine, peut-être plus carnivore que les autres, se mit à prier Bouddha pour qu’il leur amène quelques morceaux de viande fraîche.

Xi'an - Pagode de l'Oie Sauvage, arbre à voeux

Xi’an – Pagode de l’Oie Sauvage, arbre à voeux

Bouddha l’entendit et au même moment, un groupe d’oies sauvage survolait le monastère. Le chef des volatiles tomba alors en plein vol aux pieds du moine, mort. Touché par la bonté de Bouddha, il se refusa de manger l’oiseau. Et depuis ce jour, les moines du Petit Véhicule sont végétariens… Voilà pour le nom…

pix from the roads - elodie cabrera - blog de voyage - blog - chine - china - xian - pagode de oie sauvage - arbre a voeux

Xi’an – Pagode de l’Oie Sauvage

Cette Pagode du VIIe siècle est entourée d’immeubles modernes, un contraste très surprenant. Elle fut construite en 652 pendant la dynastie Tang et avait à l’origine cinq étages. Reconstruite en 704 pendant le règne de l’Impératrice Wu Zetian, sa façade extérieure en briques a été restaurée sous la dynastie Ming : l’une de ses nombreuses fonctions fut d’abriter les sûtras et les figurines du Bouddha rapportées d’Inde en Chine par le voyageur et traducteur bouddhiste Xuanzang.

pix from the roads - elodie cabrera - blog de voyage - blog - chine - china - xian - pagode de oie sauvage - arbre a voeux

Xi’an – Pagode de l’Oie Sauvage

Le bâtiment est âgé de plus de 1 300 ans et connu deux tremblements de terre : l’un qui sépara la tour en deux et l’autre qui la réunit. Ce phénomène serait dû aux fondations très particulières de l’édifice en forme de demi-sphère. Le sommet a d’ailleurs été amputé de deux étages mais s’élève toutefois à 43 m.

Découverte de quelques traditions chinoises chez un apothicaire

Au détour d’une rue, je tombe par hasard sur une petite échoppe d’apothicaire. Une fois la porte passée, tous mes sens sont rapidement mis en éveil. D’abord mes yeux car sur environ 15 m2, je distingue des dizaines de bocaux bien disposés sur des étagères ainsi que des corbeilles en osier dans lesquelles sont arrangées plantes et animaux séchés. Puis mon odorat avec de douces effluves épicées.

pix from the roads - elodie cabrera - blog de voyage - blog - chine - china - xian - pagode de oie sauvage - arbre a voeux - apothicaire - manger des insectes - serpent seche

Xi’an – Apothicaire

On me propose ensuite de découvrir des textures différentes : sortant de la pénombre de son arrière boutique, un vieux monsieur très ridé me sourit et s’approche de moi. Il me montre plusieurs choses, toutes de couleur blanchâtre : on dirait le même élément mais sous différents aspects.

pix from the roads - elodie cabrera - blog de voyage - blog - chine - china - xian - pagode de oie sauvage - arbre a voeux - apothicaire - manger des insectes - serpent seche

Xi’an – Apothicaire

J’opte finalement pour ce qui ressemble le plus à une petite racine d’environ 1 cm de long : je comprends à ses gestes qu’il faut mâcher le truc. Un peu méfiante, j’essaye d’abord de reconnaître l’odeur… Rien. Après quelques hésitations, je me lance : c’est très amer. Un jeune homme nous rejoint alors et m’explique dans un anglais presque parfait qu’il s’agit de ginseng pur, une racine très prisée en Chine pour garder la santé.

Prendre un cours de calligraphie

Venir en Chine fut prétexte pour moi de prendre une leçon de calligraphie. Non loin de la Pagode de l’Oie Sauvage, j’ai pu m’exercer à cet art traditionnel ancestral : une expérience unique que je vous recommande vivement.

pix from the roads - elodie cabrera - blog de voyage - blog - chine - china - xian - calligraphie chinoise - calligraphie

Xi’an – Ecole de Calligraphie

Quartier musulman

Je découvre le quartier musulman avec plaisir. Bâti par les commerçants perses et arabes arrivant par la route de la soie, ce coin de la ville abrite une merveille architecturale : la grande mosquée. La plupart des femmes que je croise ont les cheveux voilés.

De douces effluves s’échappent de certaines échoppes gourmandes du souk dans lequel je me suis perdue : on fabrique ici des confiseries orientales et d’autres boutiques sont entièrement dédiées à la peinture avec la vente de pinceaux en poils de chèvre. Un aiguiseur de couteaux s’affaire quant à lui dans la rue tandis qu’à côté de lui, un broyeur de noix en train de fonctionner fait un bruit infernal.

pix from the roads - elodie cabrera - blog de voyage - blog - chine - china - xian - quartier arabe

Xi’an – Quartier Arabe

Au bout du marché se trouve la Grande Mosquée, l’un des plus beaux exemples de l’architecture sino-arabe et l’une des quatre grandes mosquées anciennes de Chine : construite en 742 par l’empereur Xuan Zong durant la dynastie Tang à l’époque où la Chine accueillait nombre de cultes et de cultures étrangères, ses bâtiments en bois se distinguent un mélange d’architectures traditionnelles (toitures recourbées) et orientales (minarets, salles des prières et le mihrab).

pix from the roads - elodie cabrera - blog de voyage - blog - chine - china - xian - quartier arabe

Xi’an – Souk

Visite d’un atelier de taille du jade

pix from the roads - elodie cabrera - blog de voyage - blog - chine - china - xian - calligraphie chinoise - atelier de taille du jade

Xi’an – Atelier de taille du Jade

pix from the roads - elodie cabrera - blog de voyage - blog - chine - china - xian - calligraphie chinoise - atelier de taille du jade

Xi’an – Atelier de taille du Jade

Recyclage

Quand on se balade dans les rues des grandes villes chinoises comme ici à Xi’an, on remarque la présence de personnes de tous âges ramassant vaillamment bon nombre de déchets recyclables éparpillés sur le sol. Éboueurs des temps modernes, ils se livrent une guerre sans merci : parfois une dizaine mais souvent plus nombreux sur un espace réduit, ils sont à l’affût du passant qui jettera le premier un déchet à terre. Mais pas n’importe lequel : celui qui se recycle (en plastique, en carton ou en métal) et qui pourra donc être négocié par leurs soins quelques sous auprès d’industriels… Le spectacle est désolant : qui entassera le plus vite sous son bras ou sur son vélo le plus grand nombre de déchets ? Qui aura assez de force pour tout porter jusqu’à l’usine de recyclage ? Dans les rues les plus touristiques ou sur les sites les plus bondées, le visiteur assiste ainsi à des scènes surréelles où des hommes et des femmes accumulent des kilos de déchets recyclables qu’ils empilent consciencieusement. Certains travaillent même en équipe. Véritable démarche éco-citoyenne ?

pix from the roads - elodie cabrera - blog de voyage - blog - chine - china - xian - recyclage - ramassage des dechets

Xi’an – Recyclage

By Elodie Cabrera
Live, Love, Smile & Travel !

Envie de laisser un commentaire ?