En route pour Taranaki, de New Plymouth au Parc National Egmont


C’est sous un ciel sombre que je quitte la contrée de Waitomo et son relief vallonné : direction New Plymouth puis le Parc National Egmont, également appelé Mt Taranaki.

New Plymouth

Dans cette ville bordée par la Mer de Tasman où la vie artistique bat son plein, je vous invite à découvrir la fascinante architecture de la Govett-Brewster Art Gallery, une construction audacieuse qui abrite des œuvres de l’artiste néo-zélandais Leonard Charles Huia Lye, connu sous le nom de Len Lye (1901 – 1980).

Avant-gardiste dans la création contemporaine et sculpteur cinétique de talent (ses œuvres contiennent des parties en mouvement), il fut également l’un des premiers cinéastes à inventer des films en couleur dans les années 30 et aussi l’un des premiers à utiliser des outils (pinceaux, crayons…) pour créer des formes et des textures sur ses pellicules.

elodie cabrera - pix from the roads - blog - blog voyage - nouvelle zélande - new zealand - new plymouth - architecture contemporaine

NZ New Plymouth

Si le sujet vous intéresse, foncez : la visite est passionnante ! Adresse : 42 Queen Street, New Plymouth. Ouvert le mercredi, et du vendredi au lundi de 10h à 18h. Le jeudi de 10h à 21h. Entrée gratuite.

Mount Taranaki – Parc National Mount Egmont

Je reprends la route vers le Mont Egmont au sud de New Plymouth : appelé ainsi par le Capitaine James Cook en hommage à John Perceval, second Comte d’Egmont, ce parc est un endroit grandiose qui me rappelle par endroits le Col de la Bonnette dans les Alpes du Sud en France ! Les Maoris surnomment le volcan situé au centre du parc « Mount Taranaki » ce qui signifie la montagne qui brille : un surnom qui lui sied à merveille quand les rayons de soleil viennent en effet faire scintiller la neige sur son sommet. Âgé de plus de 120 000 ans, perché à 2 518 m d’altitude et d’une forme circulaire quasi parfaite (on le compare souvent au Mont Fujijama au Japon), sa dernière éruption date de 1775.

elodie cabrera - pix from the roads - blog - blog voyage - nouvelle zélande - new zealand - new plymouth - parc national edmont - mt taranaki - mount taranaki - taranaki - volcan - dawson falls - chute eau - cascade - foret tropicale - falls - tiki

NZ Mont Taranaki

Une légende Moari raconte que le dieu Maunga o Taranaki vivait jadis au centre de l’île avec 3 autres déités des montagnes : Tongarino, Ruapehu et Ngauruhoe. Tous étaient épris de la séduisante colline et déesse Pihanga. Taranaki lui déclara sa flamme. Mais Tongarino, qui avait déjà les faveurs de sa belle, entra dans une jalousie folle faisant d’ailleurs trembler la terre si fort qu’il perdit un peu de sa grandeur tout en se rapprochant de sa bien-aimée. Taranaki, apeuré par tant de colère, fut bannit vers l’ouest, creusant le lit de la rivière Whanganui pendant sa fuite. On dit aujourd’hui que lorsque Taranaki se couvre de brouillard, c’est qu’il se cache pour pleurer son amour perdu…
Par chance, j’ai dû le voir dans ses bons jours car c’est sous un soleil de plomb et un ciel bleu intense que j’aperçois enfin le volcan jusqu’à son sommet depuis la Surf Highway qui décrit un demi-cercle parfait.

elodie cabrera - pix from the roads - blog - blog voyage - nouvelle zélande - new zealand - new plymouth - parc national edmont - mt taranaki - mount taranaki - taranaki - volcan - dawson falls - chute eau - cascade - foret tropicale - falls - tiki

NZ Mont Taranaki

Je constate étonnamment qu’il n’y a pas de relief aux alentours de ce mont solitaire qui règne en maître sur des kilomètres à la ronde. La végétation est aussi très marquée avec des pentes quasi dénudées au niveau du sommet encore recouvert par endroit de petites plaques de neige, des prairies alpines à mi-hauteur sur les flancs du volcan, des rivières et des cascades par dizaines et une forêt enchantée, le tout contrastant avec les terres agricoles alentour. Un tableau magnifique, avec une part de féérie et de mystère.

Plusieurs balades (300 km) s’offrent ici à vous en fonction de vos envies et de votre capacité physique. Mais attention, peu importe ce que vous choisirez de faire, soyez alerte car la météo change ici très rapidement. Pour ma part et avec « seulement » 4h devant moi, j’ai donc privilégié 2 sites :

  • Dawsons Falls : Te Rere o Noke

Spectaculaires (18 m de haut), ces chutes d’eau sont situées à 902 m d’altitude. Nichées au cœur d’une végétation luxuriante, un sentier s’enfonce doucement dans la forêt (20 min). Quelques marches assez raides et parfois glissantes ponctuent la promenade.

elodie cabrera - pix from the roads - blog - blog voyage - nouvelle zélande - new zealand - new plymouth - parc national edmont - mt taranaki - mount taranaki - dawson falls - chute eau - cascade - foret tropicale - falls

NZ Dawson Falls

  • La forêt enchantée : Kamahi Loop Track

Un sentier facile d’accès permet de déambuler dans un univers végétal délicat composé de fougères et de Kamahis, des arbres néo-zélandais aux troncs noueux et parfois torsadés, souvent recouverts de mousse. Dans cet univers légèrement humide et sombre, le tableau semble irréel, comme tout droit sorti d’un conte de fée. L’ambiance est d’ailleurs si magique que si je venais à croiser une fée ou un elfe, cela ne me surprendrait guère !

elodie cabrera - pix from the roads - blog - blog voyage - nouvelle zélande - new zealand - new plymouth - parc national edmont - mt taranaki - mount taranaki - taranaki - volcan - dawson falls - chute eau - cascade - foret tropicale - falls - tiki

NZ Mont Taranaki

Avançant lentement sur le sentier, je suis toujours aussi étonnée de constater que le paysage peut changer littéralement d’une seconde à l’autre en Nouvelle-Zélande, un pays où les praires verdoyantes peuvent rapidement laisser place à de belles collines vallonnées, à des forêts de sapins ou à la forêt tropicale… Quand je vous dis que ce pays a quelque chose de fantastique, d’irréel !

Au bout d’une vingtaine de minutes de marche dans cette forêt enchantée humide et tropicale où les rayons du soleil peinent à passer, j’arrive sur une passerelle en bois qui débouche, aussi surprenant soit-il, sur une vaste plaine ensoleillée faite de marécages asséchés, avec pour toile de fond le Mt Taranaki : est-ce possible d’avoir maintenant l’impression d’être quelque part en Afrique du Sud ?!

Le soleil descend petit à petit dans le ciel. Une halte revigorante à Patea me permettra de me dégourdir les jambes quelques minutes avant de continuer ma route jusqu’à Fielding où je passerai la nuit chez Josh, mon nouvel hôte Airbnb. Avant de m’endormir, je pense déjà à demain, dans la baie de Hawke, une journée qui débutera par la découverte de Arataki Honey, qui fabrique notamment l’un des meilleurs miels du monde !

By Elodie Cabrera
Live, Love, Smile & Travel !

Envie de laisser un commentaire ?