Où dormir en vacances : 11 astuces futées à tester


Quand on organise ses vacances soi-même, arrive toujours le moment où l’on se pose la question du logement : où vais-je dormir, à quel prix et comment m’y prendre pour réserver quelque chose qui corresponde vraiment à mes attentes ?

Réserver son logement avant le départ : pour ou contre ?

Oui si…

– vous venez de faire 20h d’avion, vous êtes fatigué et à votre arrivée, vous souhaitez vous reposer sans avoir à courir pour trouver un endroit où passer votre première nuit.

– vous n’avez pas l’âme d’un baroudeur et ça vous rassure de savoir où vous allez passer vos nuits.

– vous partez à la haute saison dans des endroits hyper fréquentés comme Paris, Grand Canyon, Bryce Canyon, Monument Valley, Barcelone ou Death Valley par exemple.

Non quand…

– vous êtes libre de vos mouvements et de votre temps, ne sachant pas « quand » et « où » se fera votre prochaine nuitée.

Les différentes possibilités de logement

1. Les guesthouses

Perso, si j’étais au départ un peu réticente à l’idée d’arriver chez un(e) inconnu(e), d’y laisser mes affaires le temps d’une ou plusieurs nuits, et d’y dormir tranquille sur mes deux oreilles, je dois avouer que dormir chez l’habitant est finalement devenu une façon de se loger pour les vacances que je recommande vivement : cela m’a permis jusqu’ici de rencontrer des gens formidables, de découvrir des modes de vie parfois très différents du mien, de partager des expériences et de se faire de nouveaux amis.

Le principe est simple : je vais sur www.airbnb.fr ; je sélectionne la destination, mes dates de voyages et le nombre de personnes. J’affine ensuite ma recherche (prix, emplacement, services…) et je contacte le ou la proprio qui valide (ou pas) ma demande. On peut ensuite correspondre avec notre hôte par email ou par téléphone autant de fois que nécessaire. Côté prix, ces dormir chez l’habitant constitue une solution alternative intéressante pour les budgets limités avec parfois des services bien meilleurs que dans les motels ou les hôtels classiques : piscine privée, possibilité de regarder des DVD gratuitement, mise à disposition de la cuisine, libre accès à la bibliothèque des hôtes ou au au jardin s’il y en a un…

2. Les motels (aux USA)

Contraction de « motor » et « hotel », les motels ont vu le jour aux États-Unis vers 1925 avec l’amélioration du système autoroutier permettant de faciliter la traversée du territoire américain. C’est l’architecte Arthur Heineman qui dessina et construisit les premiers motels faisant en sorte que les automobilistes puissent directement garer leur véhicule devant la porte de leur chambre. Il existe deux types de motels aux États-Unis : ceux qui sont exploités individuellement et ceux qui appartiennent à une chaîne. Si ma préférence va pour les indépendants, mieux tenus et plus fringuant, je dois toutefois souligner que certains établissement relevant de la seconde catégorie proposent aussi des prestations de qualité comme le Super 8 de Florida City (photo ci-dessous).

Super 8 Florida City

Super 8 Florida City

Les motels constituaient pour moi avant que je ne mette les pieds sur le sol américain une référence incontournable. Véritables symboles, avoir vu ces endroits tant de fois à la TV suscitait en moi une sorte de curiosité étrange pour ces lieux qui ont souvent au cinéma un petit côté glauque : rappelons que c’est dans ce genre de chambres que la police retrouve des cadavres, que sont assassinés des gens comme dans le film Psychose d’Alfred Hitchcock (1960) ou que le méchant se cache pour échapper aux autorités durant sa cavale… Mais derrière le mythe et ces mises en scène souvent sinistres, les établissements dans lesquels j’ai dormi étaient pour la plupart très bien tenus. Alors si vous comptez vous aussi dormir dans un motel, voici quelques trucs à savoir avant…

Architecture & Emplacement

Un motel est souvent situé en dehors du centre-ville. Pas très hauts, ils sont généralement bâtis de plain-pied en forme de L ou de U. La plupart possèdent une piscine privée, une laverie automatique et un parking donnant sur l’entrée de votre chambre.

Les chambres

On peut demander à visiter la chambre avant de la payer afin d’en vérifier l’hygiène. La chambre d’un motel est généralement propre et spacieuse même s’il m’est arrivé une fois de trouver des capsules de bière sous mon lit et d’avoir une autre fois une chambre décrépie avec rideaux sales, stores cassés et moisissures dans la salle de douche. D’une manière générale, les chambres des motels sont souvent mal insonorisées : prévoir des bouchons d’oreille ! A disposition : TV, penderie, micro-ondes, cafetière et serviettes de toilette.

Prix

Le motel affiche des prix raisonnables comparé à des hôtels offrant les mêmes prestations sans toutefois être bon marché : sur la base d’une nuit et deux personnes avec petit-déjeuner, comptez environ entre 40 $ et 130 $. Bien entendu, les prix varient selon la saison, le lieu et la durée du séjour. Attention, les prix affichés sont toujours hors-taxes. Le WiFi est généralement gratuit partout.

Une décoration typique

Moquette au sol, machine à glaçons à chaque étage, drapeaux américains flottant au vent, distributeurs de boissons réfrigérées, néons lumineux clignotants à l’entrée, système de climatisation bruyant, parking devant les chambres et exemplaire de La Bible dans le tiroir de la table de nuit… la décoration d’un motel est clichée ! Perso, j’aime bien.

3. Les hôtels

Pour ma part, j’opte pour un hôtel quand je ne trouve pas de guesthouses ou de motels disponibles : j’ai pour habitude de consulter un comparateur d’hôtels de type http://fr.hotels.com ou www.trivago.fr Une fois sur l’un de ces sites, je rentre ma destination ainsi que mes dates de voyages puis j’affine ma recherche selon mes besoins, mon budget et mes envies (emplacement, prix, parking…). Ce qui orientera mon choix final, ce sont les photos bien entendu mais surtout les commentaires laissés par les précédents clients qui sont à mon avis une véritable mine d’informations !

4. Devenir gardien de villa

Certains proprios cherchent des personnes de confiance à qui laisser le double des clés de leur villa pendant leurs absences. En échange, vous devrez prendre soin de leur maison, du jardin, et pourquoi pas, de leurs animaux de compagnie. Des tâches peu compliquées qui ne vous occuperont pas toute la journée. Bref, un bon plan pour occuper une villa durant vos vacances !

5. Le couchsurfing

Le principe ? Après vous être inscrit sur un site spécialisé, vous mettez votre canapé (ou tous les matelas libres chez vous !) à la disposition des voyageurs qui vous solliciterons. Pour être hébergé, vous devrez préciser toutes les informations concernant votre voyage : pays, ville, dates de séjour… Le plus ? Un prix imbattable et un véritable partage des cultures.

6. Trimbaler votre maison

Une solution qui peut s’avérer être très pratique à la condition première que votre maison soit… transportable, bien évidemment ! Et si tel est le cas, seule la destination de vos vacances pourra poser problème car il vous sera bien entendu impossible de mettre votre home sweet home dans la soute d’un avion…

7. Opter pour une auberge de jeunesse

Les auberges de jeunesse sont des logements où l’hôte partage dortoirs, salons, douches, toilettes et cuisine avec d’autres voyageurs. Le plus ? Les prix bas et la possibilité de rencontrer des gens de tous les horizons. Attention tout de même à vos affaires.

8. Échanger votre maison avec celle d’un inconnu le temps de vos vacances

Ce principe repose sur la confiance car vous irez dormir chez celui que vous allez loger ! Il faut s’inscrire sur un site spécialisé.
Un conseil si vous êtes méfiants : mettez sous clef vos affaires les plus personnelles dans votre garage ou à l’abri dans votre cave, ou dans tout autre endroit que vous jugerez fiable.

9. Aller au camping ou louer un mobil home

Une solution abordable et conviviale. Seule condition : aimer la nature et le genre humain !

10. Louer en groupe et partager les frais !

Envie de partir en vacances avec vos potes à moindre coût ? Louer une maison ! Avec la cuisine à disposition, vous économiserez également sur les sorties au restaurant.

11. Découvrir le wwoofing

Vous donnez un coup de main à votre hôte en effectuant quelques travaux dans sa ferme plusieurs heures par jour pendant quelques jours ou sur plusieurs semaines ; en échange, vous serez nourris, logés et blanchis ! C’est parfois fatiguant mais l’expérience est géniale.

Conclusion

D’une manière générale, pensez avant votre réservation (et peu importe le type de logement que vous choisirez) à vérifier l’emplacement de votre point de chute afin qu’il soit bien situé : proche des points d’intérêts, des transports en commun ou des axes routiers par exemple. Éviter les quartiers craignos ou les établissements proches des aéroports, bien trop bruyants ! Bref, je vous conseille également de penser à votre budget bien sûr mais plus que tout, à votre sécurité et à votre confort, peu importe l’endroit où vous passerez la nuit.

Bonnes vacances !

by Elodie Cabrera
Love, Live, Smile & Travel !

Envie de laisser un commentaire ?