Miami – Monastery of St. Bernard of Clairvaux


La Floride cache quelques trésors ! Tandis que la publicité qui vante cet État semble porter sur ses plages, ses attractions connues à travers le monde comme Disney World, les Keys ou le Parc National des Everglades, il existe pourtant des sites exceptionnels de toute beauté à l’instar du Monastère de Saint-Bernard, un chef d’œuvre d’architecture occupé pendant 700 ans par des moines cisterciens.

pix from the roads - elodie cabrera - blog de voyage - blog - blog voyage - floride - florida - miami - monasterio saint bernardo - monastery of st. bernard of clairvaux - clairvaux

Miami – Monastery of St. Bernard of Clairvaux

Construit à Sacramenia dans la Province de Ségovie en Espagne entre 1133 et 1141, le millionnaire américain William Randolph Hearst acheta la bâtiment en 1925, le fit démonter pierre par pierre puis transporté par bateau aux États-Unis dans le but de le reconstruire en Californie, près de son immense maison « Hearst Castle » d’ailleurs ouverte au public de nos jours.

Les pierres expédiées avaient été numérotées au préalable une par une puis enveloppées délicatement dans de la paille avant d’être placées de manière précise dans environ 11 000 caisses. Cependant, à leur arrivée aux États-Unis, la douane saisit la totalité de cette précieuse marchandise pour des raisons sanitaires, la fièvre aphteuse sévissant gravement à l’époque en Espagne : tandis que la paille servant à la protection de chaque pierre fût brulée, ces dernières ne furent pas remises dans les mêmes boîtes durant l’entreposage en quarantaine, transformant ainsi le tout en un gigantesque casse-tête.

pix from the roads - elodie cabrera - blog de voyage - blog - blog voyage - floride - florida - miami - monasterio saint bernardo - monastery of st. bernard of clairvaux - clairvaux

Miami – Monastery of St. Bernard of Clairvaux

Parallèlement, leur propriétaire William Randolph Hearst fut gravement touché par la crise financière liée au krach boursier de 1929 : il dût vendre aux enchères la plupart de ses collections, le Monastère tomba dans l’oubli et les pierres restèrent dans un entrepôt de New-York pendant près de 26 ans.

Un an après le décès de William Randolph Hearst en 1952, deux investisseurs fortunés (W. Edgemon et R. Moss) achetèrent les 35 000 pierres dans le but d’en faire une attraction touristique en Floride : dix-neuf mois plus tard, et après un investissement d’environ un million et demi de dollars, les 20 hommes chargés de la reconstruction du monastère réussissaient enfin à compléter cet immense puzzle !

pix from the roads - elodie cabrera - blog de voyage - blog - blog voyage - floride - florida - miami - monasterio saint bernardo - monastery of st. bernard of clairvaux - clairvaux

Miami – Monastery of St. Bernard of Clairvaux

Les années passèrent et l’évêque du diocèse de la Floride acheta cette propriété en 1964 où les fidèles assistent depuis chaque fin de semaine aux offices religieux ; le monastère est également loué pour des mariages et des fêtes. Le mobilier antique, le puits de granite rouge situé au centre du cloître, la statue grandeur nature du Roi Alphonse VII (qui doit bien se demander ce qu’il fait en Amérique !), le charme des jardins et ses vieilles pierres du XVIIème siècle m’ont littéralement séduit lors de ma venue. Je trouve regrettable que cette incroyable réalisation ne soit pas davantage promue par les services touristiques de la Floride.

By Elodie Cabrera
Live, Love, Smile & Travel !

Envie de laisser un commentaire ?