La galette des rois, une tradition française


Historique d’une tradition populaire française

Originellement, la dégustation de cette délicieuse pâtisserie n’a rien à voir avec la religion, la tradition étant en réalité liée aux fêtes du solstice d’hiver : on célébrait alors la manifestation de la lumière car c’est à partir du 6 janvier que les jours rallongent ! Plus tard, sous l’Empire Romain, il était d’usage de tirer au sort lors de la célébration des Saturnales (solstice d’hiver) le roi symbolique d’un festin parmi les condamnés à mort : une fois élu, ce dernier pouvait alors donner des gages un jour durant, inversant les rôles et donc la hiérarchie…

Jusqu’à la fin du IVe siècle, l’Épiphanie en tant que telle fut considérée comme une tradition chrétienne correspondant à la venue des rois mages à l’enfant Jésus d’où sa seconde appellation, le Jour des Rois ; ce n’est cependant que depuis le XVIe siècle que l’on mange en France la traditionnelle galette chaque 6 janvier, jour de l’Épiphanie.

Des traditions plurielles autour de la dégustation

  • pourquoi une fève ?

La tradition veut qu’une fève soit déposée au cœur de la galette : celui qui tombe dessus lors de la dégustation est alors symboliquement couronné roi ou reine ; on dit aussi que ce sera à lui d’offrir la prochaine galette !

Impossible d’affirmer avec certitude l’origine de l’emploi de la fève. A l’époque de l’Empire romain et notamment durant les fêtes païennes des Saturnales, un jeux permettait aux Seigneurs, par tirage au sort d’une fève, d’élire un seul de leurs esclaves roi d’un jour : ce dernier pouvait alors exaucer tous ses désirs pendant une journée. Lors des premières dégustations de galettes, une fève (cousin du haricot) était placée à l’intérieur du gâteau. Puis au XIXe siècle, ce légume fut remplacé par des figurines en porcelaine symbolisant la chance, la fécondité, l’argent ou la santé. Le début du XXe siècle marqua l’apparition de la fève publicitaire avec, au dos de celle-ci, le nom et l’adresse d’un commerce tandis que depuis les années soixante, on ne voit quasiment plus que des figurines en plastique, moins chères et souvent moins esthétiques…

Saviez-vous que certaines personnes collectionnent les fèves ? Ce sont des fabophilies. Si le sujet vous passionne, allez faire un tour du côté du musée de Blain qui regroupe à lui seul plus de 20 000 pièces dont certaines assez extraordinaires.

  • Le plus jeune sous la table !

La dégustation de la galette des rois dans sa forme traditionnelle implique de demander au plus jeune des convives (censé être le plus innocent…) de se glisser sous la table et de désigner à l’aveugle à qui reviendra la prochaine part de gâteau : aucune tricherie possible donc quant à la personne qui tombera sur le morceau contenant la fève et qui lui vaudra d’être couronnée.

  • La galette des rois, des variantes partout en France

Chaque région de France possède sa propre galette : garfou en Gascogne, Dreikönigskuchen en Alsace, gâteau des rois dans le sud de la France, pogne dans le Dauphiné, galette parisienne en Ile de France… L’origine de la frangipane en particulier s’articule quant à elle autour d’histoires et de légendes impliquant de nombreuses personnalités historiques. Certains attribuent la paternité de la recette au marquis romain Pompéo Frangipani, petit-fils du botaniste Mutio : parfumeur et chimiste, ce dernier aurait créé au XVIIe siècle pour les soldats du roi Louis XIII des gants en cuir parfumés dotés d’une délicate odeur d’amande. Son pâtissier aurait ensuite détourné l’utilisation de l’huile d’amande amère pour ses propres desserts…

  • La part du pauvre et celle des absents

Au moment du partage de la galette, on laissait à l’origine la « part du pauvre » que l’on offrait à un nécessiteux. La « part des absents » était déposée dans une miche à pain jusqu’au retour de la personne manquante, une manière délicate de penser à elle : si le morceau de galette se conservait longtemps sans se dégrader, c’était un bon présage.

pix from the roads - elodie cabrera - blog voyage - blog de voyage - blog - saveurs du monde - epiphanie - galette des rois - roi mage - galette - frangipane - ingrédients galette des rois

La Galette des rois

Recette de la Galette des rois à la frangipane

Temps de préparation 15 minutes + Temps de cuisson 25 minutes

  • 2 pâtes feuilletées pur beurre
  • 100 grammes de poudre d’amande
  • 75 grammes de sucre
  • 2 œufs
  • 80 grammes de beurre fondu
  • Quelques gouttes d’extrait d’amande amère
  • 1 jaune d’œuf
  • 1 pinceau
  • 1 fève

Dans un saladier, mélangez la poudre d’amande, le sucre, les œufs et le beurre fondu jusqu’à obtention d’une pâte homogène. Déposez dans un plat à tarte une pâte pur beurre et piquez là en plusieurs endroits. Versez ensuite le mélange de manière uniforme puis déposez la fève à l’intérieur de celui-ci. Recouvrez délicatement la préparation avec la deuxième pâte puis soudez les bords des deux pâtes avec les doigts. Décorez votre pâtisserie avec la pointe d’un couteau en dessinant par exemple des losanges et préparez la dorure à l’aide d’un jaune d’œuf mélangé à une cuillère à café de lait : passez ce mélange sur votre galette à l’aide d’un pinceau ou avec vos doigts.

pix from the roads - elodie cabrera - blog voyage - blog de voyage - blog - saveurs du monde - epiphanie - galette des rois - roi mage - galette - frangipane - ingrédients galette des rois

La Galette des rois

Enfournez à 180°C pendant 25 minutes environ tout en surveillant la cuisson régulièrement.

La poudre d’amande apporte une petite quantité de magnésium (bon pour le système nerveux) et quelques acides gras (parfaits dans la prévention des maladies cardiaques) tandis que les œufs amènent un peu de protéines… Mais attention à ne pas abuser car la recette reste grasse !

Variantes

Pourquoi la frangipane devrait-elle restée cantonnée à la galette que l’on mange juste après les fêtes de fin d’année ? Riche en protéines, la crème de frangipane affiche une texture moelleuse et fondante, et un goût subtil qui réveille les recettes les plus classiques : pourquoi ne pas l’utiliser pour vos desserts et garnir par exemple vos fonds de tartes aux fruits ?

By Elodie Cabrera
Live, Love, Smile & Bon appétit !

 

Envie de laisser un commentaire ?